Un rêve

AQUA + ANDES = AQUANDES

Aquandes ou la réalisation de rêves d’adolescents un peu oubliés.

Ce rêve de grand voyage est né en 1987. J’avais 16 ans, je rentrais en Belgique après 4 ans passés à l’étranger. Je ne suis pas à ma place en Belgique, il me faut partir c’est urgent ! Pour partir, il faut d’abord étudier et si possible obtenir un diplôme « passeport ». Je serai infirmière !

De son côté, Laurent est un éternel baroudeur. Il se donne à cœur joie dans les camps scouts, il parcoure l’Europe avec ses parents lors des grandes vacances,…

A l’âge auquel je lisais Agatha Christie en portugais, Laurent dévorait Jules Verne, lisait les exploits de Auguste Picard ou de Maurice Herzog et j’en passe. Ensuite, il part en Papouasie !

C’est sûr, c’est avec lui que je partirai…un jour…quelque part…

« Quelque part…c’est toujours ailleurs » Pierre Bachelet

Et puis…les rêves se cachent. Il y a le boulot, les enfants, la maison à rénover, le vieux Land Rover à retaper …Et puis…et puis…

Janvier 2005, nous obtenons des entrées gratuites pour le Salon de l’Utilitaire à Bruxelles par un copain d’un collègue de Laurent. Nous essayons tous les monospaces, si on veut un quatrième bout’chou, il faudra une plus grande voiture ! Dans un coin du palais des expositions se trouve le stand UNICAT : des camions…que dis-je de véritables petites maisons tout-terrain !

 « J’aime que les choses arrivent et, si elles n’arrivent pas, j’aime les faire arriver. » Winston Churchill.

 Lorsque nous rentrons à la maison, je dis : « Je veux faire çà ! » Laurent : » Tu veux faire quoi ? Un bébé ?!? » «  He bien…je sais que c’est une idée un peu absurde mais je voudrais un camion/mobilhome pour aller en Amérique Latine. » »Ah oui ? C’est un peu cher…mais j’ai une idée. »

Une semaine plus tard, Laurent trouvait un camion sur internet : un Magirus de la protection civile allemande. Trois mois plus tard, nous trouvions une cellule de motor-home à 15 km de chez nous.

Le projet prend forme, il reste à lui trouver un nom, un thème.

Nous recherchons un lien entre les pays de l’Amérique de Sud et la perception que l’on a de ce continent. Ce lien vital est l’eau qui trouve son origine dans les Andes .

Aquandes est né.

 

Voyager

Voyager …

…pour rompre le cordon ombilical d’une société divisée en castes en fonction du diplôme, du salaire et la manière dont vous le dépensez, une société d’hyperconsommation.

…pour oublier l’absence d’un frère « parti » accidentellement.

 « On garde un soleil au fond de nous, un feu qu’on réveille malgré tout, malgré les douleurs d’hier, tout à coup, on espère » Garou

…sur les traces de Jules Verne, Brel,Magellan, Yann Athus Bertrand, Pizarro, les « Picard », Tintin, Jacques-Yves Cousteau, Bernard Giraudeau,…

…pour découvrir les serengeiros, les garimpeiros, les gauchos, Huayna Capac et Atahualpa, les bahianaises,…

…pour aller au-delà de nos limites, pour relever un challenge, pour vivre une expérience humaine extraordinaire.

…pour se découvrir à travers le regard de cet autre appartenant à une culture et à une nature que nous ne connaissons pas.

« A la base de toute quête, il y a une grande part de curiosité » Enzo Maiorca

…pour (re)découvrir nos enfants à travers leur émerveillement.

« Il y a toujours dans notre enfance un moment où la porte s’ouvre et laisse entrer l’avenir. » Graham Greene

Si le voyage n’était qu’une rupture, il serait inutile ; le voyage est synonyme de découverte de l’autre et de soi.

L’Amérique de Sud ? Une évidence !

 

Carnets de route

carnet de route 1

carnet de route 2

carnet de route 3

carnet de route 4

carnet de route 5

carnet de route 6

carnet de route 7

carnet de route 8

carnet de route 9

carnet de route 10

carnet de route 11

carnet de route 12

carnet de route 13

carnet de route 14

carnet de route 15

carnet de route 16